Séminaire sur la formation du médecin

Ce séminaire est placé sous la responsabilité de Robert Alessi (Orient & Méditerranée – CNRS) et de Isabel Grimm-Stadelmann (Bayerische Akademie der Wissenschaften, Munich, Orient & Méditerranée, Paris).

Le programme complet et le calendrier seront publiés ici-même.

Présentation sommaire

Le séminaire porte sur les controverses scientifiques liées à la formation du médecin dans les mondes grec, arabe et byzantin. La littérature technique arabe fournit un grand nombre de textes illustrant ces controverses, dont beaucoup sont encore méconnus, sinon inédits. Elle permet de bien suivre les principaux aspects de la formation médicale, de son milieu et de son évolution, qu’il s’agisse de transmettre la science dans un milieu familial ou dans un cercle restreint, ou bien, à mesure que les textes deviennent disponibles, de l’acquérir en autodidacte ou encore dans le cadre du milieu hospitalier. Parmi les questions importantes, certaines sont d’une extrême difficulté: qu’est-ce que lire Hippocrate et Galien, et non les commentaires, pour reprendre ce qu’en dit Ibn Riḍwān? Comment se développe, dans les hôpitaux, la recherche médicale, les bibliothèques et l’enseignement de la médecine? Quelles sont les fonctions, où sont les cercles et les écoles, quelle part y prennent les savants chrétiens, musulmans et juifs? Comment travaillent-ils ensemble, sur quels textes s’appuient-ils, quels sont leurs domaines respectifs et leurs responsabilités?

Plus largement, quels sont les points de contact avec le monde byzantin? Comment circulaient les savants dans les deux sens? Cette question est capitale et mérite d’être reprise en détail. Elle est aussi étroitement liée à celle du développement des hôpitaux, et pas seulement dans le monde arabe car dans le monde byzantin grande est la différence entre les premières institutions, au IVe siècle, et celles du XIIIe siècle. Pour en revenir au monde arabe, cette question est aussi liée à la naissance de la médecine arabe. Elle est en fait directement liée au mouvement de traduction des textes grecs en syriaque puis en arabe.

Humanités numériques

Voir ekdosis et arabluatex.